Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Actualité
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 

24/10/07 Un robot humanoïde qui joint le geste à la parole

19/09/07 De nouveaux yeux pour les robots ?

Septembre octobre 2007

Un robot humanoïde qui joint le geste à la parole
C. Jacquemin - 24/10/07

Robot humanoÏde - Photo : NICTDes chercheurs de l'institut national des technologies de l'information et de la communication japonais (NICT) viennent d'annoncer avoir mis au point le premier prototype de robot humanoïde autonome sachant réellement allier le geste à la parole pour s'exprimer de façon intelligible et rationnelle. "Nous avons réussi à mettre au point un robot humanoïde capable de prononcer des mots en les accompagnant de gestes idoines, lesquels sont indispensables pour bien faire passer un message à un interlocuteur", expliquent les concepteurs du robot.
Il faut savoir en effet que la communication entre humains passe aussi par le non verbal : le robot doit savoir reconnaître et utiliser le langage du corps : "La technologie et le mécanisme de pointe employés sont essentiels si l'on veut concevoir des robots qui puissent communiquer de façon riche et naturelle avec les humains, surtout avec les personnes âgées et les enfants".
Les compétences du robot reposent ici sur le fait qu'il est capable d'observer, de reconnaître et de mémoriser le comportement humain. Il apprend en observant le langage du corps (tout comme les enfants, qui apprennent la communication non verbale en regardant les autres), imitant alors le comportement observé avec des gestes naturels.
Le robot crée également des cartes 3D permettant de se rappeler à quoi ressemble les gens et leurs corps, même lorsqu'ils sont vus sous des angles différents. Il est aussi doté de mécanismes fins de contrôle de la force, conduisant à des mouvements précis, sans danger physique lors de ses interactions avec l'homme.

Le communiqué de presse du NTIC reste imprécis quant aux gestes susceptibles d'être effectués par le robot lors d'une conversation avec un humain. Une présentation officielle serait prévue pour le 29 octobre. Va-t-on le voir nous mettre une bonne claque dans le dos et se tordre lorsqu'on lui raconte une histoire drôle ?

En savoir plus
Communiqué du National Institute of Information and Communications Technology (NICT)
http://www2.nict.go.jp/pub/whatsnew/press/h19/071024/071024.html

Pour en savoir plus :
Kawada Industry Inc. : http://www.kawada.co.jp/


De nouveaux yeux pour les robots ?
C. Jacquemin - 19/09/07

Selon le journal japonais Nikkei, une équipe de recherche de l'Université de Tokyo (Todai) a mis au point un capteur visuel de taille extrêmement minime capable d'analyser instantanément des objets bougeant rapidement, non seulement en déterminant leurs tailles et leurs positions (capteur qui existait déjà) mais aussi leurs formes et leurs inclinaisons.

Mesurant 3,3 x 3,5 mm (et pouvant être embarquée sur un circuit imprimé de seulement 5,5 cm2), la puce du périphérique comprend un capteur d'image 16.000 pixels et un algorithme permettant de traiter 1000 images par seconde. Si cette résolution de 16000 pixels est bien plus faible comparée à celle de l'habituel capteur CCD (plusieurs millions), l'avantage est que le traitement de l'image est ici réalisé instantanément sur une petite surface. Dans le cas du CCD, le capteur est le plus souvent relié à une machine plus grosse capable d'effectuer des traitements. Un autre avantage réside dans la taille de la puce, réduisant le coût de fabrication à un peu plus de... 6 euros (1000 yens) !

D'après les chercheurs, combiné à une lentille, ce capteur pourrait être incorporé dans des voitures ou avions pour contrôler les mouvements alentour afin d'éviter des obstacles rapidement.
Dans les chaînes de production, il pourrait devenir l'oeil des robots qui trient des objets sur un tapis roulant, voire permettre à un robot batteur de frapper une balle de baseball, grâce à la rapidité du traitement de l'image.

L'équipe de Todai, qui travaille aujourd'hui enocre à l'amélioration de la sensibilité, cherchent maintenant une collaboration avec une compagnie privée pour mettre en application le capteur.


 

 


   Sur le site
Sur le web   

 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Assocation Automates Intelligents
Mention légale Mention légale CNIL : 1134148