Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter

Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Art Imaginaire
Automates Intelligents utilise le logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
Dossier sur la création artistique
Lettre écrite en 2070
Jacques Monestier, sculpteur d'automates
Spore, jeu de simulation de la vie
Pandora Box

Janvier 2001
Jean-Paul Baquiast

Art. Imaginaire

La naissance de l'art   Hors-série de La Recherche  http://www.larecherche.fr/web+/hs4_som.html

La plupart des articles de cet intéressant numéro de La Recherche intéresseront, outre les anthropologues et historiens de l'art, les cogniticiens, neurologistes et chercheurs en intelligence artificielle. Voici quelques unes des questions abordées:

- à partir de quelle capacité crânienne, avec quelle configuration des pôles temporaux et quand , le cerveau d'un hominien était-il devenu susceptible de produire une activité symbolique? Francesco d'Errico propose 1.000cm3 (homo erectus) et la date de 500.000 ans avant JC.

- un comportement véritablement moderne en terme de création symbolique semble être apparu subitement vers -50.000 ans. S'est-il agi d'une mutation génétique fortuite? A partir de cette date, l'anatomie n'a plus évolué, mais les modifications comportementales ont explosé. L'art symbolique et le langage articulé phonémique (y compris la musique) semblent avoir émergé en parallèle (Richard G. Klein).

- pourquoi ne pas relier sur un réseau Internet dédié toutes les informations encore dispersées intéressant la compréhension des origines de l'art, comme le font les biologistes concernant le génome humain. La dispersion actuelle des données et des interprétations concernant l'art du paléolithique handicape la recherche. (Luc Allemand)

- pourquoi ne dispose-t-on pas encore d'une vision suffisamment évolutive de l'origine du symbolisme, à partir, en priorité, d'études sur la cognition des primates? (G.Clark) Quelles sont les structures neuronales responsables de la construction des métaphores, lesquelles précèderaient les capacités langagières et symboliques. Pourquoi les chercheurs en neurosciences s'intéressent-ils si peu aux cartes cérébrales responsables des capacités artistiques, musique et dessin? (Merlin Donald)

- l'outil est-il assimilable à un objet d'art (biface symétrique, par exemple)? Pascale Binant et Eric Boëda

- quel mystérieux message cherchent encore à nous transmettre les mains préhistoriques en négatif ou positif sur les parois des grottes ornées? Est-il exact que nous ne pourrons plus jamais le comprendre? (Pedro Lima)

- la musique des hommes et celle des oiseaux se partagent nombre de traits structurels. Pourquoi ? Comment fonctionne le "cerveau artiste" de l'homme moderne? (François Bernard Mâche.

- l'australopithèque gracile était-il musicien? Il disposait de pôles temporaux aussi développés que les nôtres. Musique et langage auraient co-évolué depuis 3 millions d'années. Le langage maternel moderne (motherese) émotif et musical est-il une survivance actuelle des langages précurseurs? (Dean Flak)

- peut-on imaginer que les homo habilis et erectus aient pu créer des outils d'os et de pierre sans disposer du langage (éventuellement d'un proto-langage dépourvu de syntaxe, qui se serait transformé à la date clé de -50.000, avec l'explosion de la syntaxe. (Julien Camicin)

- si musique et langage ont la même origine, la syntaxe étant au langage ce que l'harmonie est à la musique, ne peut-on, avec les techniques de l'imagerie cérébrale, localiser les aires responsables du traitement du signal sonore (Mireille Besson, Staphane Robert)

- Peut-on fabriquer des mélodies "intéressantes" (succession de notes plaisant à notre sensibilité) sans faire appel au cerveau humain. La nature peut-elle produire d'elle-m^me des mélodies intéressantes? (François Pachet)

- L'ontogenèse de l'art (développement chez l'individu) peut-il éclairer la phylogenèse de l'art (développement au sein de l'espèce)? L'enfant dispose d'une souplesse de la pensée qui le rend capable de création artistique aux premiers âges, qu'il perd ensuite en général. Cette flexibilité cognitive a-t-elle joué un rôle dans l'explosion artistique du paléolithique supérieur. Ne persiste-t-elle pas chez l'artiste d'aujourd'hui? (volonté d'explorer des pistes nouvelles, donner un sens à la complexité et à l'ambiguïté du monde).(Todd Lubart, Anne-Yvonne Jacquet, Chantal Pacteau)

© Automates Intelligents 2001

 

 

   Sur le site
Sur le web   





 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelilgents