Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Echanges
Automates Intelligents utilise le logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
Billets/Articles
What don't we know
Galiléo, un affichage de la souveraineté européenne
Projet d' « Initiative pour des réseaux européens de calcul à haute performance »
L'Europe spatiale en assistance respiratoire
Le programme européen GMES

Courrier des lecteurs
nos réponses en italiques rouges

Le 13/01/01
De josette.belanger@conseildesarts.ca

Cher Jean-Paul Baquiast

Je tiens à vous remercier pour cette réponse qui m'a fait goûter à l'ivresse internet pour la première fois. En effet il n'y a que 9 mois que j'ai vraiment accès à ce nouveau mode de communication. Ma condition financière d'artiste ne m'avait jamais permis de m'acheter un ordinateur, et bien que je montais tous mes mes vidéos sur ordinateur,dans un centre d'artiste, Internet restait pour moi un mystère. Encore un peu d'ailleurs... J'ai bien sûr beaucoup lu là-dessus et hier, en recevant votre réponse, j'en ai ressenti les possibilités plus vivement. Il est en effet bien différent du mode traditionnel, cet Internet qui semble faire fi de toute hiérarchie et qui m'a permis d'entrer si rapidement en contact avec une personne comme vous. D'accord, il faut que la personne à qui l'on s'adresse possède curiosité, ouverture et sois résolument convaincu de la nécessité d'une réelle démocratie... Bref, merci.

Votre intérêt nous honore, et j'aurai dès la semaine prochaine l'occasion de revoir ma collègue Marilyn, qui est absente du bureau ces jours-ci, et de lui faire part de notre correspondance. Je suis certaine qu'elle saura vous donner des renseignements beaucoup plus complets que je ne saurais le faire en ce qui concerne les artistes qui travaillent avec les nouvelles technologies, notamment la robotique. Pour ma part, et entre nous deux, je suis plus ou moins perplexe devant ce qui se passe côté artistique. J'avoue que je n'ai pas vu beaucoup d'oeuvres créées avec ces nouveaux outils. Je ne compte pas les cinéastes et vidéastes qui travaillent avec des systèmes de montage non-linéaires. La plupart ne font encore que poursuivre le travail entamé par les cinéastes du début du XXe siècle (on pourrait même remonter jusqu'au premier homme qui dessina le récit de sa meilleure chasse sur le mur d'une caverne...)

Je sais aussi que de nouveaux logiciels permettent de construire des récits sur plusieurs couches, que l'on peut transférer sur le ouaibe, et laisser ou non aux utilisateurs la possibilité de remanier... Je lis ces jours-ci le compte-rendu d'une recherche qui s'est faite au États-Unis en 2000. Organisée par la NAMAC (National Alliance for Media Arts and Culture), cette recherche visait à faire le point notamment sur la pratique des arts médiatiques dans le nouveau contexte technologique.(www.namac.org). C'est intéressant, surtout dans le contexte de mon travail, car notre secteur travaille en ce moment au développement et à l'implantation d'un portail pour l'ensemble des artistes médiatiques du Canada, afin de leur permettre de distribuer, archiver, diffuser et produiresur le ouaibe. Cette recherche couvre bien l'ensemble de la problématique, et nous permettra d'avancer plus rapidement. Il ne faut pas refaire la roue...

Un certain malaise pourtant à cette lecture... J'ai l'impression que les artistes, commissaires d'exposition, critiques, sont encore un peu dépassés par toute cette technologie, et qu'ils sont encore trop à la remorque des techniciens, fascinés davantage par les moyens que par les oeuvres elles-mêmes... Je crois sincèrement qu'il nous faudra attendre encore une génération avant de voir émerger des oeuvres réellement conçues pour et inspirées par ces nouvelles technologies. Les discours que l'on entend sur l'interactivité me laissent sceptique encore... J'ai même entendu quelqu'un à la télé dernièrement parler de stimulation et d'interactivité dans un même souffle, comme si les deux étaient synonymes.... L'immédiateté me semble être au centre de mon malaise... Dans ma pratique, j'ai toujours été très lente à produire, revendiquant le temps de regarder, d'écouter, d'absorber afin de pouvoir (re)mettre en forme... Je ne suis pas une poule pondeuse. Or je trouve que de plus en plus c'est ce qu'on demande aux artistes: d'épater (la galerie), d'amuser, de faire passer le temps, d'être aussi brefs, efficaces et vendeurs que les publicités. Enfin... ceci ne m'empêche pas de croire à l'importance de permettre la recherche et l'expérimentation, via les subventions, mais nous vivons dans un temps où la rentabilité des investissements compte par-dessus tout, et même les artistes n'y échappent pas, qui doivent démontrer qu'ils ont une carrière, et qu'ils servent à quelque chose.

J'arrête ici... en espérant que toutes ces considérations ne vous auront pas trop ennuyé. Comme je vous l'ai indiqué, je parlerai avec ma collègue et je suis certaine que nous serons en mesure de vous faire parvenir alors des informations un peu plus concrètes... En attendant, si vous aviez le temps, je serais curieuse de lire vos idées quant à cette rubrique art-imaginaire que vous mentionnez.

Je vous remercie encore et vous envoie mes salutations amicales.

Josette Bélanger

Merci, chère Josette, de ces réflexions qui valent presque un long article sur l'art et le numérique. Vous avez tout à fait raison sur le côté esbrouffe de certaines créations, mais on retrouve bien le même chez les artistes classiques, dès lors que ceux-ci s'adressent au marché ou aux médias. Ce qui est je crois intéressant par contre est l'expression de l'inconscient. Qu'est-ce qui pousse quelqu'un à s'engager dans des manipulations infernales, supposant un apprentissage indiscutable (c'est vrai aussi de la peinture à l'huile, que je pratique) pour dire quelque chose de lui qu'il ne peut dire autrement.

Concernant l'art numérique, j'ai mis une courte présentation du sujet dans notre nouvelle rubrique (pas encore en ligne sur la Revue Automatesintelligents) que vous trouverez sur notre site de travail. A bientôt j'espère. J.P.Baquiast


Le 12/01/01
De josette.belanger@conseildesarts.ca

Chers Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

Permettez-moi de me présenter.

Je suis une artiste vidéo de Montréal, qui travaille maintenant au Conseil des Arts du Canada. Je suis responsable du programme film et vidéo pour les artistes canadiens. Dans notre secteur (arts médiatiques), nous nous occupons également des nouveaux médias et des nouvelles technologies. Ma collègue, Marilyn Burgess, est la principale intervenante de ce volet. Je lui communiquerai l'adresse de votre site. Quant à moi, je demeure intéressée aussi.

Félicitations pour cette heureuse initiative et au plaisir de vous lire.

Josette Bélanger
Agente de programme - Film et Vidéo
Conseil des Arts du Canada

Chère Josette Bellanger, merci de votre message. Savez vous que nous serions intéressés de mieux savoir ce qui se passe tant au Canada en gal qu'au Québec dans les domaines que nous abordons. Nous lançons notamment une rubrique art-imaginaire, que vous pourriez nous aider à remplir, par des nouvelles, des adresses, voire des articles. Par ailleurs, si la pub vous ennuie, nous avons un site de travail qui est purement associatif, où vous trouverez en gros les mêmes articles que dans le journal. C'est http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/index.htm A vous lire, j'espère. JP Baquiast


Le 11/01/01
From: Damien ANGELI <i1e2ange@iut2.upmf-grenoble.fr>

Subject: Informations sur l'histoire de l'IA

Bonjour, je recherche un lien ou je puisse trouver un historique sur l'Intellignence Artificielle. Merci de votre aide...

Outre les informations que vous pourrez trouver sur notre site, vous pouvez aussi consulter le site http://www.utc.fr/~webva/index.php3 et, en anglais http://ai.about.com/compute/ai/  
Christophe Jacquemin


Le 10/01/01
De kinapadenon@aol.com

Bonjour,

Je suis en 1ere, et comme vous le savez peut-etre, les TPE ( Travaux Personnels Encadre) sont à l'honneur.... Des groupes de 3 ou 4 eleves choisissent un sujet et le developpe tout au long de l'année... Le mien est sur l'intelligence artificielle... une recherche sur yahoo m'a orienté vers votre site... Je voudrais savoir si par hasard vous auriez des document a me faire parvenir, ou des sites concernant ce sujet....

Je vous remercie d'avance
Pierre Collette

Outre les informations que vous pourrez trouver sur notre site, vous pouvez aussi consulter le site http://www.utc.fr/~webva/index.php3 et, en anglais http://ai.about.com/compute/ai/  
Christophe Jacquemin


Le 10/01/01
De Hervé Frenot
h.frenot@noematics.com
Tél : 33(0)1.64.61.86.50 Fax : 33(0)1.64.61.86.49
1, rue Albert Einstein - 77420 Champs sur Marne - FranceBonjour,

Bonjour

Je souhaite vous entretenir sur un domaine technologique qui devient de plus en plus incontournable, en parallele avec le développement des intranet entreprise, et qui pourrait vous interesser dans le cadre de vos publications : Les moteurs de recherche sur corpus internes (par opposition aux moteurs de recherche qui scrute le web).

Ma société, Noematics, a développé un nouvel outil de recherche, si vous souhaitiez donner un coup de pouce à cette nouvelle technologie (Technologie Française, cocorico), je vous invite à citer le lancement du produit, du site (http://www.noematics.com) et je vous glisse un communiqué ci-dessous pour publication si vous le contenu vous interesse (peut être remodeler/raccourci bien entendu).

Noematics, Nouvelle approche de la recherche documentaire

Le monde de l’entreprise est en perpétuelle évolution et la dernière décennie a vu l’émergence du besoin de communication et de partage d’informations. L’outil informatique, et en particulier Internet, a permis aux entreprises de mieux communiquer et plus rapidement.

Aujourd’hui cette tendance se continue et nous observons que ce besoin ne cesse de s’accroître: maîtriser les flux d’informations devient un enjeu capital. Que ce soit en interne (site intranet) ou tourné vers l’extérieur (site internet), l’entreprise moderne brasse l’information afin d’offrir à ses collaborateurs, aux clients et aux différents partenaires, des outils de partage d’informations efficaces et pertinents.

Apparaît alors le problème majeur : permettre aux utilisateurs de trouver rapidement l'information recherchée. Des solutions de recherche d'informations existent et proposent jusqu'à présent 2 approches majeures : Les outils gratuits et les outils gros systèmes.

Les permiers outils ont le mérite de limiter les coûts aux coûts d'intégration du moteur : compréhension, compilation, intégration à la charte graphique, ... mais sont loin de proposer une véritable recherche avancée et se limite à une recherche morphologique du terme sans aucune analyse. Pour les gros systèmes, nous ne parlerons plus de moteur de recherche mais véritablement de solution complète de gestion de l'information. Très puissant, ces outils sont aussi très couteux et de ce fait, sont réservés exclusivement aux sites à gros budget et fort besoin. Mais une entreprise possédant un site, que ce soit un internet, un intranet ou un extranet, peut-elle utiliser un moteur de recherche pertinent sans pour autant disposer d'un budget colossal ?

C'est en réponse à cette constatation que NOEMATICS a fondé son offre : un moteur de recherche efficace, s'intégrant facilement dans vos différents projets grâce à un prix adapté, tout en proposant des résultats pertinents basés sur une recherche linguistique avancée. Sa simplicité d'installation ainsi que la convivialité de son administration et de son utilisation font de NOEMATICS un agent de recherche très apprécié par un grand nombre d'utilisateurs.

NB : vous trouverez sur le site noematics (http://www.noematics.com) toutes les informations sur la société ainsi qu'une démonstration en ligne du moteur.

--------------------------- FIN COMMUNIQUE ---------------------------

N'hésitez pas à nous dire vos remarques/réactions et à nous poser des questions en cas de besoin, je me tiens à votre disposition popur y répondre. Je vous remercie pour votre attention,

Cordialement,
HF

Bonjour

Je pourrai, en effet, parler de votre réalisation dans notre rubrique actualité.

Mais avant, pourriez-vous me donner plus d'éléments concernant le moteur que vous avez conçu. Quand vous parlez de "un prix adapté, tout en proposant des résultats pertinents basés sur une recherche linguistique avancée", pouvez-vous être plus explicite.

Cordialement
Christophe Jacquemin


De Xavier Maury
Le 22/12/00

Bonjour!

j'ai pris le temps de lire "à fond" automates intelligents. Très grand bravo. "Science sans conscience n'est que ruine de ...". Site extrêmement bien fait. Immenses qualités pédagogiques

Et qq notations dans le désordre :

Désir ? Seul un individu d'un certain âge (ayant bénéficié d'un nombre suffisant d'interactions avec soi ou son environnement) peut réfléchir et organiser sa connaissance et sa conscience du désir, voire organiser son désir, ou le faire concourir à un désir d'un niveau d'organisation (social, par ex.) supérieur.

Enchaînons : des chercheurs, facilitateurs, concentrateurs, transmetteurs ... âgés peuvent/doivent avoir une activité d'une très grande utilité pour eux mêmes ou leur environnement (social, par exemple).

Le désir : la vie. Pas seulement les mécanismes de reproduction (plaisir physique), mais tous les mécanismes, mentaux, physiques, sociaux qui contribuent à l'émergence (les différentes forme d'auto-organisation, à différents niveaux temporels, spatiaux, etc.) d'individus, de groupes.

Le désir conscient, ou inconscient.

Quel sont les gènes (éléments d'information structurants, conscients ou non) qui bloquent l'évolution ? Par ex. (il y a d'autres exemples possibles). le cas en France de nombreux groupes de fonctionnaires, qui rejettent fortement et efficacement tout changement quel qu'il soit. Il y aurait donc des structures qui induisent une très faible satisfaction interne (ici, dans le groupe de fonctionnaires et chez les individus qui le composent) et externe, et qui survivent voire prolifèrent. Trouver des analogies biologiques ou physiques (Par ex., trou noir, concentration d'énergie telle qu'elle contracte à un tel point l'espace-temps que celui-ci "disparaît dans une singularité, et telle qu'elle influence grandement ce qui est à la périphérie).

Désir, évolution, entropie. Mesures d'entropie d'un individu (biologique ou artefact), d'un groupe social.

Physiciens et biologistes disent : potentiels (possibilité statistique d'évolution) et lois de la nature sont liés à des "formes" (par ex. la "forme" de courbure de l'espace temps, la chiralité d'une molécule). Une forme est perçue, décrite, travaillée et rendue opérationnelle, dans un langage (par ex. les mathématiques, le discours philosophique).

Emerveillement des chercheurs : les formes semblent préexister au langage. Découverte, et non création ? Conclusion très provisoire : l'homme serait découvreur de lui même et de la nature, et non démiurge.

Mais autre conclusion provisoire pour l'artiste (créateur et non découvreur ?) ?

Désir comme téléonomie ? à moins que "désir" soit un mot-valise mal utilisé.

Rôle de la beauté. Désir de la beauté, chez bcp de travailleurs intellectuels (chercheurs, écrivains, ...) ou manuels. Education à la beauté et rigueur. Emerveillement et simplicité (cf. bcp de lois physiques). Emerveillement et complexité (surgissement, au delà de lacomplexité ...).

Nommer. Désir de nommer. Nommer la beauté. Et l'Omega de Teilhard, pourquoi n'en pas parler, dans "automates intelligents".

La beauté n'est pas l'immobilité, malgré le vers fameux "je hais le mouvement qui déplace les lignes". Beauté de la forme qui engendre mouvements, tourbillons, changements : au delà de la complexité, vision globale de la beauté.

La littérature comme travail sur soi / outil de soi ? Discours de réception du dernier Prix Nobel de littérature : la l. ne sert à rien et n'est engagée auprès de rien. La littérature comme paradigme de toute connaissance, de toute expression (action). Sens de la connaissance et de l'actton ? Sens de la vie (réelle, ou celle des automates) ? Boutade : la vie est le sens de la vie.

Merci, Xavier, de toutes ces réflexions, qui mériteraient autant d'articles de toi plus développés. Un mot sur Teilhard: quels que soient ses mérites, nous estimons à tort ou à raison son approche finaliste et vitaliste tout à fait dépassée, au moins quand il s'agit de transformisme. JP Baquiast


De : nanobapt@nordnet.fr

De Bapt
Bonjour,

je trouve génial ce que vous faites et que en plus ce soit gratuit ....Je suis un passionné de robotique. A cause de mon âge  et de mon peu d'expérience j'utilise les robots Mindstorms. J'ai un site dont l'adresse est ci dessous.
Encore bravo c'est un magasine qu'il me fallait !!

ps: merci de me répondre

Nanobapt: créateur du site http://www.mindstorms-bapt.fr.st/
Passionné de robot !!
Ouvert a tous ceux qui ont sa passion !!
Son expression préférée : La vie est un immense point d'interrogation

Bonjour

Je ne sais pas encore si nous allons créer une rubrique lego mindstorms en tant que telle sur le site.
Dans un premier temps, pourriez-vous m'écrire un texte, que nous mettrions sur notre site, expliquant comment vous en êtes venu à acheter le legomindstorms, c'est-à-dire parler de votre passion, de ce que vous évoque la robotique? pourquoi cela vous intéresse? Pourquoi avoir fait un site (qui d'ailleurs est drôlement bien côté sur www.pekee.fr), comment vous voyez les développements futurs de la robotique, etc, etc, ce que vous voulez faire plus tard...

A la réception de ce texte, je pourrai le reprendre sous forme d'interview, voire vous contacter par téléphone pour peaufiner.

Avec ce texte, j'aimerais une photo de vous (on se tutoie ?) et une photo d'une de tes réalisations lego

A bientôt
Christophe Jacquemin


From: THEVIGNOT Christophe c.thevignot@cordis.lu
Sent: Tuesday, December 12, 2000 3:13 PM

Subject: CORDIS IMS - Intelligent Manufacturing Systems - http://www.cordis.lu/ims

Voici une adresse qui pourra vous intéresser. CT
http://www.cordis.lu/ims

Merci vivement. Nous avons déjà fait une brève allusion  à l' appel à projets IST.


© Automates Intelligents 2001
 

   Sur le site
Sur le web   





 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents