Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Editorial
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
La guerre mondiale du cerveau. Riposte américaine
Human Brain Project, un grand projet européen sur le cerveau humain
Relancer la coopération scientifique entre la France et l'Afrique

6 Décembre 2001
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

De la difficulté d'innover en recherche fondamentale

Les exemples abondent montrant que les découvertes importantes viennent parfois de chercheurs non enfermés dans des disciplines ayant pignon sur rue, capables de faire apparaître de ce fait non seulement des réponses nouvelles mais avant cela, des questions nouvelles que leurs collègues ne peuvent simplement pas se poser. Le cas d'école, souvent cité, est celui de Pasteur, qui a révolutionné la médecine parce que non influencé par les certitudes de cette dernière.

Les entretiens que nous avons avec divers chercheurs, ces temps-ci, nous conduisent à faire la même constatation. La robotique, notamment dans le domaine de la vie artificielle "fondamentale" (si l'on peut dire), ne pourra progresser de façon sensible que si de nombreux chercheurs venant des sciences de la vie ou des sciences humaines s'y investissent. Mais comme il s'agit d'un domaine nouveau, les jeunes se seront pas très attirés pour tenter d'y obtenir des diplômes, qui risqueraient d'être difficiles à décrocher, peu reconnus pour une suite de carrière universitaire, et pas davantage valorisés dans le secteur privé. Il en est de même, nous confiait récemment le professeur Gilbert Chauvet, dans le domaine dont il se fait le promoteur en France, la physiologie intégrative. On trouvera évidemment bien d'autres cas analogues (nous aimerions d'ailleurs que nos lecteurs nous aident à les recenser, s'ils le jugent utile).

Un autre problème est que ces travaux nouveaux exigent des outils informatiques et mathématiques qui n'existent pas encore ou mériteraient d'être adaptés. Ce n'est pas non plus facile de trouver des scientifiques pour s'en occuper. L'informatique est de plus en plus considérée comme une technique et non comme une science. Son amélioration est laissée aux développeurs d'applications de production. Les mathématiques, au contraire, sont l'apanage d'une élite justement fière d'elle, mais pas toujours prête à prendre en considération les besoins des scientifiques.

En amont de tout cela, les domaines nouveaux, du fait de leur nouveauté, sont généralement maltraités par les comités et autres organismes dispensateurs des crédits de recherche. Dans le même temps, les financements privés, soucieux de rentabilité immédiate, ne s'y intéressent pas non plus.

Que faire ? D'une discussion avec le professeur Escande*, dont nous vous reparlerons, nous avons retenu l'idée qu'en amont de tous les domaines vraiment innovants, il conviendrait que ceux convaincus de mener un combat utile à l'avancement des sciences fassent le maximum pour attirer l'attention sur leurs projets de recherche, par le bouche-à-oreille d'abord, par la communication et le relationnel ensuite. Ce sont de véritables comités de soutien associant la société civile, face notamment aux contempteurs de plus en plus nombreux de la science, rebaptisée techno-science pour mieux la paralyser, qu'il conviendra de monter.
Notre revue, pour sa modeste part, s'efforcera d'y contribuer, avec votre aide.

*Professeur de dermato-vénérologie à l'hôpital Cochin-Tarnier

© Automates Intelligents 2001

 

Collection Automates Intelligents

Sciences de la complextié et vie politique -Tome I , Editions Automates Intelligents
- acheter nos ouvrages
-
proposer vos manuscrits



 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents