Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Editorial
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
La guerre mondiale du cerveau. Riposte américaine
Human Brain Project, un grand projet européen sur le cerveau humain
Relancer la coopération scientifique entre la France et l'Afrique

15 Novembre 2001
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

Ben Laden existe-t-il ? Sont-ils plusieurs ?

Ceux qui ne sont pas encore convaincus de la nécessité d'étudier scientifiquement la mémétique pour comprendre le monde actuel sont susceptibles de changer d'avis en réfléchissant au cas "Ben Laden".
Rappelons que la mémétique est, ou devrait être, la science des mèmes. Les mèmes sont des unités réplicatives et mutantes se développant sur le mode darwinien dans les réseaux constitués par les cerveaux des hommes et par les divers médias, traditionnels (parole, écrit) ou modernes (radio, TV, Internet) les reliant. Les mèmes apparaissent, se reproduisent et se diversifient là où ils trouvent l'opportunité d'acquérir de nouveaux espaces de vie et de nouvelles sources d'énergie. Leur action est déterminante dans la formation des opinions humaines et, consécutivement, dans les comportements individuels et collectifs se traduisant finalement par des structurations sociales plus ou moins lourdes, générant à leur tour de nouveaux mèmes.

Dans cette optique, évidemment discutable, ce ne sont plus les organismes et structures qui créent des mèmes, mais les mèmes qui créent les structures et les organismes. Les mèmes structurants émergent évidemment d'un terrain pré-existant, mais celui-ci n'est pas différencié, pas organisé, et ce sont les mèmes qui lui donnent vie.

Prenons le cas d'école Oussama ben Laden (OBL). L'analyse politique classique voit en lui, selon les sources, un croyant convaincu, un homme d'affaire et de pouvoir, un chef de guerre, un illuminé…Mais cette analyse est courte, et s'arrête très vite devant ses propres contradictions. OBL ne peut pas être tout cela à la fois, si on se réfère à la logique aristotélicienne.

Or peut-être faut-il dire qu'il est tout cela à la fois, ce qui suppose un autre regard, une autre logique.

En termes mémétiques, si nous considérons OBL comme un mème fondateur de familles de descendants exploitant , à partir d'un même terrain, des créneaux différents, nous pourrons dire, sans nous contredire, qu'il y a plusieurs OBL, des milliers de familles sans doute, très différentes les uns des autres, derrière lesquels ce qu'est le vrai individu OBL importe peu . On peut recenser quelques unes de ces familles:

  • La famille OBL se développant dans les cerveaux des populations du tiers monde frustrées par l'hégémonie occidentale et plus particulièrement américaine,
     

  • La famille OBL, qui deviendra à la fois concurrente et complémentaire de la précédente, intéressant tous les opposants aux excès de la mondialisation économique et du néo-libéralisme, opposants dont beaucoup se recrutent dorénavant dans les milieux intellectuels du monde occidental. Le mème OBL, dans ces milieux, joue son avenir adaptatif en se présentant comme l'outil enfin efficace pour remettre en cause les orientations lourdes prétendues intangibles par des dogmes comme celui répandu par le mème du libéralisme. Si OBL n'avait pas existé, disent les défenseurs du développement durable, de la lutte contre l'effet de serre et autres finalités de survie à long terme, il aurait fallu l'inventer,
     

  • La famille OBL proliférant dans les esprits des innombrables candidats terroristes ou terroristes-suicidaires existant dans toutes les sociétés, y compris les sociétés occidentales : chacun peut devenir un OBL, selon cette famille. Il suffit de le vouloir et de trouver la bonne opportunité, en détectant des points faibles auxquels s'attaquer (cf. le fait qu'on suspecte actuellement une origine américaine aux attaques par les spores du charbon). Cette famille est particulièrement dangereuse à court terme. A long terme, elle rejoindra peut-être la famille précédente, en faisant mieux prendre conscience des impasses du développement occidental, qui accumule les fragilités structurelles et comportementales,
     

  • La famille OBL au service du lobby militaro-industriel occidental, notamment américain. Qui ne voit les profits considérables que font miroiter au bénéfice de ce lobby, comme à celui des diverses industries de défense civile (industries pharmaceutiques par exemple) les succès reproductifs de cette famille, au sein des populations susceptibles d'être victimes du terrorisme ? Là encore si OBL n'avait pas existé, il aurait fallu l'inventer,
     

  • McLaden La famille OBL au service de la cohésion sociale entre les représentants de ces mêmes populations. C'est la famille la plus sympathique, celle qui a proliféré ces dernières semaines sur les réseaux Internet, présentant des images détournées et dérisoires d'OBL et même des attentats. Elle propage un message simple et réconfortant, qui plaît beaucoup : nous sommes ensemble, pas prêts de nous laisser entamer le moral par ces guignols (voir illustrations*).


Face à ce nouvel univers de mèmes proliférant, se battant entre eux, se complexifiant, que peuvent les pauvres individus que nous sommes? Ou bien nous nous faisons les porte-voix passifs des mèmes, en répercutant les plus virulents d'entre eux. Ou bien nous nous efforçons de "penser de façon autonome". Ceci signifiera organiser pour cela dans notre cerveau (comment?) des batailles de mèmes permettant d'accélérer les mutations complexifiantes en donnant naissance à de nouvelles générations plus compététitives et convaincantes que les précédentes.


Les tenants de la culture traditionnelle n'accepteront pas cette espèce de déterminisme. L'esprit humain, diront-ils, est autre chose. Illusion. Pour notre part, nous préférons penser qu'en tant qu'individus, nous organisons des batailles de mèmes, dans nos cerveaux comme dans les groupes auxquels nous appartenons, plutôt que favoriser stupidement la reproduction à l'identique de mèmes inchangés depuis plusieurs siècles.

N'y a-t-il rien de plus contraire en effet à l'idée que l'on peut se faire du cerveau humain support d'une intelligence, soi-disant exceptionnelle, que contempler le spectacle (auquel les téléspectateurs occidentaux ne semblent pas réagir) de ces medersas pakistanaises où de jeunes enfants, avec des gestes rythmés d'autistes, hurlent ensemble des versets du Coran afin de se les inscrire de façon indélébile dans la tête.

Ajoutons que les plus convaincus de l'intérêt de la démarche scientifique, y compris dans le monde des mèmes, se donneront l'objectif de mieux comprendre ce qui se passe en ce monde, grâce aux outils d'analyse de l'intelligence artificielle répartie et des réseaux d'agents.
Mais il s'agira là d'une autre histoire, sur laquelle le lecteur pourra consulter le billet publié dans le même numéro: Génétique, mémétique et SMA

* On remarquera que ces images elles-mêmes sont susceptibles de plusieurs interprétations, y compris en faveur de Ben Laden. On verra dans l'une le symbole de la façon impitoyable dont les multinationales de l'agro-alimentaire consomment les agriculteurs du tiers-monde. Dans l'autre, ce sera l'esprit saint qui contrôle et dirige la technologie des mécréants. Ce n'était sans doute pas ce que voulaient signifier les auteurs desdites images. Mais les mèmes se saisissent indistinctement de tout ce qui peut constituer des aliments favorables à leur reproduction.


© Automates Intelligents 2001

 

Collection Automates Intelligents

Sciences de la complextié et vie politique -Tome I , Editions Automates Intelligents
- acheter nos ouvrages
-
proposer vos manuscrits



 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents