Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Editorial
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
La guerre mondiale du cerveau. Riposte américaine
Human Brain Project, un grand projet européen sur le cerveau humain
Relancer la coopération scientifique entre la France et l'Afrique

28 Août 2002
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

Vers l'Intelligence Artificielle Générale (AGI)

Dans l'éditorial de notre précédent numéro, consacré à la marche vers les super-intelligences, nous avions présenté les arguments de ceux qui, comme Ray Kurzweil et Hans Moravec, considèrent que c'est le développement exponentiel des moyens de calcul qui va constituer l'élément déterminant de la méta-transition qui s'annonce. Certains d'entre vous ont réagi en nous reprochant de donner trop d'importance au hardware, dans cette perspective, alors que l'intelligence serait plutôt une question de software. Il est facile de répondre que sans hardware performant, les idées les plus brillantes en matière de software et d'applications restent sur le papier. Ceci dit, ni Kurzweil ni Moravec ne se présentent comme de simples ingénieurs du hardware et des réseaux. Ils ont une vue d'ensemble de la cognition et de l'intelligence computationnelle, incarnée dans des robots ou dans des systèmes logiciels évolutionnaires.

Il est vrai cependant que l'intelligence artificielle (AI) a un rôle à jouer considérable pour tenir sa place dans la marche (la course?) vers les super-intelligences. Beaucoup de temps serait perdu s'il fallait attendre que les ordinateurs du futur s'auto-organisent pour devenir intelligents. Un grand coup de pouce venant des applications devra leur être donné.

Mais dire cela pose la question de savoir si l'AI, telle qu'elle est habituellement pratiquée, est en état de répondre à ce défi.

Nous consacrons dans ce numéro un article de présentation au projet de Mark Humphrys, World Wide Mind. Pour ce chercheur, l'AI ne progresse pas car elle reste dispersée entre domaines et entre labos, sans possibilité de capitaliser sur les acquis et de subir une compétition darwinienne d'ensemble faisant émerger les solutions les plus efficaces. Il propose une démarche mutualiste en réseau qui nous paraît extrêmement intéressante. Encore faudrait-il que les chercheurs et les industriels qui se satisfont de développer des solutions partielles répondant à des besoins précis acceptent d'investir un peu de temps et de moyens dans des réalisations communes représentant un plus pour l'ensemble des communautés AI. Il sera donc du plus haut intérêt de suivre cette initiative et ses résultats.

Mais il est une autre façon d'aborder ce même problème de la refondation de l'IA traditionnelle. C'est celle développée par Peter Voss dans un article publié sur le site kurzweilai-net, toujours aussi instructif à parcourir. Peter Voss est un scientifique et un entrepreneur aux intérêts très éclectiques, principalement tourné vers l'IA évoluée. Il vient de créer Adaptative AI Inc. pour développer et commercialiser un générateur de logiciel exploitant le concept d'AGI ou Intelligence Artificielle Générale.

L'AGI rassemblera toutes les compétences jusqu'ici dispersées et liées à des domaines particuliers. L'objectif est d'acquérir une compétence générale à l'acquisition des connaissances, quels que soient les domaines. Pour ceci, il faudra réaliser un système hautement adaptatif, non spécialisé, capable d'apprentissage autonome et d'auto-perfectionnement.

L'ambition est très grande. Mais Peter Voss la développe de façon très convaincante dans l'article détaillé qu'il vient de mettre en ligne, et qui précède un livre qu'il serait en train de rédiger : Real AI: New Approaches to Artificial General Intelligence.

Il faut lire et discuter en détail cet article, trop long pour que nous le résumions ici. Il a le mérite de mettre le doigt sur toutes les insuffisances de l'AI traditionnelle encore universellement pratiquée, qui déçoit beaucoup de gens par ses lenteurs, ses lourdeurs et ses particularismes. Il ne nous est évidemment pas possible de prévoir si les ambitions affichées par l'auteur seront tenues. Il propose une voie rapide (fast track) permettant d'en juger dans quelques mois. Il sera donc important d'apprécier à ce moment ce qu'il en sera.

Mais d'ores et déjà on devra noter l'existence de ce nouveau concept, l'AGI ou I.A.Générale, et réfléchir à tous les arguments que Peter Voss et ceux qui travaillent avec lui présentent pour le justifier. La voie vers de super-intelligences, qu'elles soient développées dans le domaine des recherches fondamentales ou dans celui des applications industrielles ou de gestion, passera certainement par-là.

Pour en savoir plus
Essentials of General Intelligence: The direct path to AGI. Article par Peter Voss : http://www.kurzweilai.net/meme/frame.html?main=/articles/art0513.html
Peter Voss Home page : http://www.optimal.org/peter/peter.htm
Adaptative AI Inc : http://www.optimal.org/a2i2/index.htm
Notre dossier Super-Intelligences



© Automates Intelligents 2002

 

Collection Automates Intelligents

Sciences de la complextié et vie politique -Tome I , Editions Automates Intelligents
- acheter nos ouvrages
-
proposer vos manuscrits



 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents