Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Editorial
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
La guerre mondiale du cerveau. Riposte américaine
Human Brain Project, un grand projet européen sur le cerveau humain
Relancer la coopération scientifique entre la France et l'Afrique

12 juin 2011
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

L'économie sociale et solidaire... au regard des sciences et des techniques

Le mouvement de l'économie sociale et solidaire, lancé et soutenu en France - entre autres personnalités - par Claude Alphandéry, vise à proposer des alternatives économiques et sociales à l'actuel Système de pouvoirs financiers, gouvernementaux et médiatiques s'étant emparé du monde actuel pour le dominer.
Comme Stéphane Hessel, Claude Alphandéry est un de ces octogénaires issus de la haute fonction publique française et républicaine qui ne se satisfont pas de l'ordre imposé par ce Système, que ce soit en France, en Europe et dans le monde. Mais plus concrètement que Stéphane Hessel, il participe à l'identification, au soutien et à la promotion des milliers d'initiatives s'inscrivant hors du champ de la recherche du profit spéculatif, initiatives destinées à procurer des services dont se désintéresse l'économie marchande.

De notre côté, nous reconnaissons pleinement, la légitimité de cette démarche, qui n'avait d'ailleurs pas attendu l'époque récente pour s'affirmer, avec notamment les réalisations de la coopération et de l'économie alternative. Si ce mouvement est encore mal connu aujourd'hui, il bénéficiera de l'extension des réseaux numériques. Et ceci non seulement pour mieux se faire connaître, mais aussi rendre de nouveaux services peu coûteux en investissements, alors qu'ils sont riches d'une valeur ajoutée pour les populations.

Indiquons que notre démarche de communication et d'échanges intéressant la science, les technologies et la philosophie des sciences s'inscrit pleinement dans l'économie sociale et solidaire. Depuis plus de dix ans maintenant, Automates Intelligents s'attache à vouloir rendre un service que nous avons toujours estimé de première nécessité : faire connaître gratuitement et discuter les nombreuses avancées de connaissance indispensables à la transformation du monde.
C
omme nous le rappelons dans notre présentation du livre du physicien David Deutsch, "The Beginning of Infinity" [voir Rubrique Biblionet ci-dessous], il s'agit d'un devoir s'imposant non seulement aux Etats et institutions républicaines, mais aussi à tous ceux ayant acquis un minimum des bases nécessaires à la compréhension des enjeux de l'évolution des savoirs scientifiques qui transformera de plus en plus la planète. Il est effet crucial de ne pas en laisser le monopole aux oligarchies qui voudraient s'en conserver exclusivement la maîtrise.

Pour en savoir plus

L'économie sociale et solidaire : http://www.pouruneautreeconomie.fr/
Le Labo de l'ESS : http://www.lelabo-ess.org/
Les Etats généraux. Palais Brongniart (Place de la Bourse, Paris. 17, 18 et 19 juin 2011
Cinquante propositions :
http://www.lelabo-ess.org/propositions/50-propositions-pour-changer-de-cap/

 

La démarche de l'économie sociale et solidaire (EES) ,
selon Claude Alphandéry

"Nous vivons une crise de civilisation qui appelle un projet de civilisation. Si cette idée s'impose peu à peu dans tous les milieux, elle reste trop souvent à l'état de discours. Les mesures prises ne sont pas à la hauteur des périls. La petite musique d'un "business as usual", certes plus vert et plus social, revient comme une antienne, faisant fi des leçons des crises.

Une majorité de citoyens ne se satisfait pas de cette perspective et souhaite une réforme profonde de l'économie. Savent-ils que des centaines de milliers de personnes y œuvrent déjà ? Il s'agit des salariés, bénévoles, entrepreneurs, consommateurs... de l'économie sociale et solidaire (ESS). Ce champ rassemble une grande diversité d'initiatives économiques, ni publiques, ni capitalistes, qui cherchent à produire, consommer et décider autrement, de manière plus respectueuse des hommes, de l'environnement et des territoires.

Au sens le plus large, l'ESS représente 200 000 entreprises et 2 millions de salariés. Fort de plus de 150 ans d'histoire, ce mouvement est loin d'être une exception française et se développe partout en Europe mais aussi au Québec, en Amérique Latine... La crise actuelle est une opportunité pour convaincre que non seulement l'ESS constitue une réponse immédiate aux problèmes sociaux et écologiques mais qu'elle peut aussi, par ses valeurs et pratiques, inspirer de nouvelles régulations économiques à la hauteur des enjeux.

Il est urgent d'agir et de convaincre. C'est pourquoi nous mettons ici en débat 50 propositions pour changer de cap, issues des travaux du Labo de l'ESS. Vous avez la parole ! Votre avis, vos idées nous sont précieux. Faites mouvement avec nous et agissons ensemble pour un autre mode de développement."

Claude Alphandéry
Initiateur du Laboratoire de l'économie sociale et solidaire
Président d'honneur de France Active

 

© Automates Intelligents 2011

 

Collection Automates Intelligents

Sciences de la complextié et vie politique -Tome I , Editions Automates Intelligents
- acheter nos ouvrages
-
proposer vos manuscrits



 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents