Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Editorial
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
Nous sommes tous des Charlie Hebdo
La bête de l'apocalypse
Alstom : démission d'Etat, trahison des élites ?
Le triomphe de l'empire

26 août 2013
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

Quis custodes ipsos custodiet ?
Qui gardera les gardiens ?

Vous pouvez réagir à cet article sur notre
page Facebook




Le Wall Street Journal, qui comme son nom l'indique n'est pas un organe se classant parmi les activistes anti-Système, a rapporté dans un article du 20 août 2013 que la NSA (National Security Agency) dispose de programmes lui permettant d'accéder à 75% environ des trafics téléphoniques et messageries intéressant les USA, qu'ils concernent ou non des citoyens américains. Ces programmes, nommés Blarney, Fairview, Oakstar, Lithium et Stormbrew, entre autres, filtrent et mémorisent des données provenant des grandes sociétés de télécommunications. En principe, ils ne s'adressent qu'à des communications provenant de l'étranger ou dirigé vers lui, mais les responsables reconnaissent que des communications domestiques peuvent aussi être interceptées, ceci sans mandat évidemment. L'ambition non affichée est de couvrir le plus vite possible 100% des transactions, ceci en dépit de l'émotion momentanée provoquée par les révélations d'Edward Snowden.

Les révélations de cette nature, de plus en plus diffusées ces jours-ci dans les médias américains, provoquent de la part des lecteurs deux types de réflexes opposés. Les premiers se félicitent de disposer d'un Etat fort qui veille sur leurs intérêts et possède les moyens d'intercepter et de désarmer tous les ennemis, de l'intérieur comme de l'extérieur. Les seconds, apparemment en nombre égal, soulignent la naïveté consistant à croire que des dispositifs de surveillance puissent être suffisamment polyvalents et denses pour détecter tous les risques. L'illusion de la protection ne pourra que favoriser la survenance des attaques.

Une faible proportion de ces sceptiques évoquent l'événement Snowden, autrement-dit que des agents membres des services secrets puissent se retourner contre ceux-ci pour les dénoncer ou vendre leurs activités à l'extérieur. Outre le cas Snowden, différents incidents de cette nature, de moindre ampleur, ont affecté ces derniers mois, la NSA, la CIA et les services de renseignements militaires.

Pour notre part, nous pensons que les démocraties occidentales, auxquelles nous avons la faiblesse de nous imaginer appartenir, seront très vite complètement perverties si 100% ou même 75% des échanges font l'objet de mises en mémoire pour contrôles éventuel, soit immédiats, soit ultérieurs. Ceci bien évidemment même si ces échanges n'ont absolument rien de répréhensibles aux yeux des lois et règlements en vigueur. L'argument sera prochainement évoqué d'ailleurs concernant l'usage des Google Glass. Si n'importe qui peut vous filmer et vous numériser, quoique vous fassiez, et plus ou moins à votre insu, bonjour les corbeaux...

Concernant la police et le renseignement militaire, comme en ce qui concerne l'encadrement judiciaire, ce ne seront pas nécessairement des personnels complètement formés et encadrés, dotés d'une déontologie à toute épreuve, qui seront chargés de détecter les risques. Dans la plupart des cas, beaucoup pourront se tromper. Dans certains cas, certaines brebis galeuses pourront abuser du pouvoir dont elles disposeront.

Les citoyens raisonnables répondront donc que ce n'est pas une société de surveillance à 100% dont ils ont besoin, même si les technologies le permettent.
Mais qui les écoutera aujourd'hui ? Un principe de base s'étant toujours imposé dans le jeu social (si jeu il y a) est que tout ce qui est faisable techniquement sera fait.

Vous pouvez réagir à cet article sur notre
page Facebook


© Automates Intelligents 2013

 

Collection Automates Intelligents

Sciences de la complextié et vie politique -Tome I , Editions Automates Intelligents
- acheter nos ouvrages
-
proposer vos manuscrits



 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents