Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Editorial
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
La recherche assistée des causes grâce aux algorithmes : une nouvelle façon de penser le monde
L'Arabie Saoudite met en danger l'application des résolutions de la COP21
La COP 21 ignore le problème essentiel

5, décembre 2016
Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

La Terre, maison fragile et précieuse dont on devrait prendre bien plus soin

Nous le savons : notre Terre c’est notre maison, maison fragile et précieuse dont on devrait prendre bien plus soin. Et pourtant…
Le rythme actuel de consommation des ressources naturelles par l’humanité excède leur rythme de renouvellement. Une étude publiée le 24 juin dans les Proceedings of the Proceedings of the National Academy of science a déjà averti qu’un échec dans la maîtrise de la consommation des ressources naturelles pourrait conduire à une faillite écologique.

Selon les scientifiques, la consommation des ressources naturelles par l'humanité a fait un bond ces 40 dernières années amenant à une situation où la planète mettrait un an et deux mois à restaurer ce que les hommes ont consommé en une année. A titre de comparaison, en 1961, la consommation des populations correspondait à 70% de laL capacité régénératrice de la planète.


Selon l’institut d’études international Global Footprint Network, dès le 8 août 2016 (rapporté au 1er janvier 2016), nous avons commencé à consommer globalement plus que ce que notre planète peut régénérer en un an : nous utilisons globalement les ressources de 1,6 Terre, et cela n’est pas vraiment bien parti pour ne pas aller encore à la hausse.Nombre d’espèces végétales et animales sont en voie de disparition.
Mais finalement, que fait-on vraiment ?

Nous aimerions dédier cet éditorial à Jean-Pierre Goux(1) et Michaël Boccara pour ce qu'ils viennent d'accomplir avec leur projet Blueturn : offrir gracieusement à l'humanité, pour la première fois dans son histoire, la possiblité de regarder une vidéo HD de la Terre, entièrement éclairée, en rotation vue de l'espace. Une véritable prouesse car Blueturn, utilisant les images prises chaque jour depuis le satellite DSCOVR de la NASA situé au point de Lagrange L1 à 1,5 millions de kilomètres de la Terre(2), a nécessité la mise au point des traitements mathématiques les plus poussés pour générer cette vue magnifique et réelle de la Terre en mouvement.

Une réalisation encore plus louabe lorsqu'on sait qu'elle n'est pas venue d'un laboratoire scientifique dans l'exercice normal de ses recherches, mais de "simples citoyens" voulant exhausser cse rêve, grâce à l'expérience unique qu'offre Blueturn, de voir une humanité enfin respectueuse d'elle-même et de sa Terre nourricière.

Lire aussi notre article :
Blueturn : voir vraiment notre maison pour enfin la protéger

(1) Jean-Pierre Goux est notamment l'auteur de Siècle bleu. Voir notre interview du 19 avril 2012
(2) Ce qui représente environ 4 fois la distance de la Terre à la Lune.


© Automates Intelligents 2016

 

Collection Automates Intelligents

Sciences de la complextié et vie politique -Tome I , Editions Automates Intelligents
- acheter nos ouvrages
-
proposer vos manuscrits



 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Association Automates Intelligents