Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Du côté des labos
Automates Intelligents utilise le logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
En guise d'introduction

28 décembre 1999
Christophe Jacquemin

Thérapie génique sur quatre bébés : une première mondiale, française, pour des résultats qui semblent prometteurs

Pour la première fois au monde, quatre bébés atteints de déficiences de leur système immunitaire ont pu voir leur état nettement amélioré grâce à un traitement génétique. Si cette nouvelle ouvre de grands espoirs, la prudence en ce domaine doit rester de rigueur. Alain Fischer et Marina Cavazzana-Calvo (unité INSERM U429) , les médecins qui ont dirigés les essais à l'hôpital Necker-Enfants malades  à Paris, ne donnent d'ailleurs aucun détail sur ce travail avant que leur article scientifique (soumis pour l'instant à la revue Science) soit publié et discuté par leurs pairs.
Cet essai thérapeutique a débuté en février dernier sur quatre bébés atteints du déficit immunitaire combiné sévère (SCID-X), maladie rare et mortelle, due à la mutation d'un seul gène présent sur le chromosome X. Celle-ci se caractérise par des infections graves, les bébés n'aillant aucun lymphocytes T ou NK pour se défendre. Dès lors, ces enfants doivent vivre constamment sous une bulle, en milieu stérile.
Les chercheurs ont d'abord prélevé les cellules progénitrices de la moelle osseuse des bébés puis transféré une copie du gène normal dans ces cellules grâce à un vecteur dérivé d'un rétrovirus de souris. Les cellules ainsi modifiées ont ensuite été réinjectées aux bébés.
Depuis, les quatre enfants traités semblent en parfait santé, leurs cellules expriment le récepteur normal et fonctionnel permettant de fabriquer des lymphocytes T en quantité normale (pour trois d'entre eux, le dernier restant encore en observation) et en ordre de marche. Ils ne font plus d'infection.
La question est désormais de savoir si ces bébés sont totalement guéris ou simplement en rémission  tempororaire ? En effet, il est aujourd'hui impossible de dire si ce sont les cellules souches multipotentes à la source de toutes les lignées de cellules sanguines qui sont "guéries" ou simplement les "ancêtres " des lymphocytes.

Pour ne pas mourir idiot
Thérapie génique : mode d'emploi

La thérapie génique comporte trois phases essentielles :

  • la localisation du (ou des) gène(s) responsables de la pathologie. C'est dans ce but qu'a été lancé le programme "génome humain",
  • le traitement proprement-dit, qui consiste à prélever des cellules du malade et à remplaçer le gène "défaillant" par un gène efficace. Celui-ci est ensuite réintroduit dans la cellule grâce à un vecteur (un virus que l'on a désactivé), qui permet d'atteindre la cellule en franchissant le système immunitaire du patient sans encombre,
  • la réintroduction des cellules traitées dans l'organisme. Ce sont des cellules qui peuvent se renouveler (cellules de la moelle osseuse). En se divisant, elles transmettent la modification génétique à leur descendance (cellules sanguines, des muscles, du foie, de la peau). Le "nouveau programme", porté par le gène réimplanté, passe ainsi dans l'ensemble de l'organisme.

Si la guérison est avérée, cette expérience risque d'avoir une portée considérable : ce serait la première guérison obtenue,  à ce jour, grâce à la thérapie génique.
Si les chercheurs restent pour l'instant circonspects (aucune déclaration avant la publication de leurs travaux dans Science), la nouvelle est cependant parue dans la presse. D'après les journaux, c'est le père d'un des bébés (un bébé britannique) qui aurait ébruité la nouvelle en proposant un article sur le sujet dans le Sunday Times... Difficile de savoir garder les secrets...
(ajout année 2000 : la guérison est avérée).
Site 1
Site 2
Site 3

 

   Sur le site
Sur le web   

 




 

 

 

Qui sommes nous ? Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Automates Intelligents