Plan du site Aide Abonnement Nous Contacter


Actualité
Editorial
Interviews
Démocratie
Visites virtuelles
Art. Imaginaire
Du côté des labos
Le feuilleton
Manifestations
Biblionet
CD Rom
Echanges
Liens Utiles

 

Accueil > Du côté des labos
Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue.
 
Archives
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999

Octobre 2000

Du côté des labos
En guise d'introduction

par Christophe Jacquemin





- "Femme bcbg (belles connexions, bionique génération), se brancherait sur machine puissante et très intelligente" ;
-  "Machine lucide, épouserait humain électronique"
(Annonces tirées du Nouvel Observateur, juin 2012, page 122, Rubrique "Rencontres branchées")

   
Pure science-fiction ? Sûrement. Mais savez-vous que la connexion homme-machine existe déjà ! Et ce n'est pas vraiment nouveau : c'est au niveau de la médecine pour les personnes handicapées (micro-chirurgie réparatrice) que commence à se jouer la création du cybionte.
Par la simple force de la pensée, et grâce à des implants greffés dans le cerveau, l'américain Johnny Ray déplace le curseur de son écran d'ordinateur. Totalement paralysé, ne pouvant parler, cet homme a retrouvé la faculté de communiquer. Des logiciels adaptés au simple déplacement du curseur lui permettent d'écrire, d'allumer ou d'éteindre des appareils, d'envoyer des mails sur internet...
Est-il totalement incongru de prédire que les biens portants voudront aussi, tôt ou tard, posséder ce genre d'implants dans le cortex ? Pas forcément, si de cette connexion directe avec la machine résulte un accroissement phénoménal de nos potentialités.

Autre rêve mythique : somme-nous capables de construire un être totalement artificiel, machine humanoïde ressemblant parfaitement à un humain...
Délire futuriste ? Peut-être...mais depuis quelques années, les travaux les plus aboutis dans le domaine de la robotique et de l'intelligence artificielle vont dans le sens de cette quête anthropomorphique. On dénombre aujourd'hui quatorze projets majeurs de ce type dans différents laboratoires de la planète. Le Japon, en particulier, a débloqué la bagatelle de cinq milliards de yens en 1997 afin d'accélérer le développement de la recherche en ce domaine. La population nippone est vieillissante. Les personnes âgées auront besoin d'être aidées... par les humanoïdes.
Improbable ? Le monde du jouet  est déjà transformé, peuplé de peluches dopées à l'intelligence artificielle. Bourrées de circuits, ces créatures savent chanter, parler, grimacer, communiquer et adapter leur comportement à l'attitude de leur propriétaire. Aïbo, premier robot-chien artificiel commercialisé l'année dernière, apprend et devient mature, sensible au comportement que vous adoptez à son égard. Au départ la même "machine" mais autant de familles d'accueil, autant d'Aibo différents. Et nous n'avons encore rien vu puisque, selon les experts en intelligence artificielle, les capacités d'Aibo n'ont vraiment rien d'extraordinaire. Les robots utilisés dans l'industrie sont largement aussi "intelligents", voire beaucoup plus.

Nous n'en sommes qu'au début : des animats savent aujourd'hui générer le programme approprié qui leur permet de remplir au mieux une fonction. C'est le cas par exemple de cet insectoïde à six pattes réalisé à Paris au laboratoire d'informatique (LIP6) de l'université Pierre et Marie Curie, dont le "système nerveux" s'est parfaitement adapté à la locomotion sans qu'aucun expérimentateur ne soit intervenu dans les opérations. Passant à la moulinette d'une évolution darwinienne accélérée -via des algorithmes génétiques-, le système a inventé la marche. Par essais et erreurs, tout simplement. En cinq-cents générations (quelques dizaines d'heures de calcul informatique). Ces développements laissent présager toutes sortes d'applications industrielles: des équipes travaillent déjà à la mise au point d'hélicoptères de reconnaissance totalement autonomes...

Jusqu'où ira le travail des scientifiques ? Vivrons-nous bientôt entourés d'automates-machines qui auront su inventer quelque chose d'aussi complexe que l'intelligence humaine?A quoi ressemblera cette forme d'intelligence ? Quelle part d'électronique l'homme du futur intégrera-t'il en lui-même ; quelle part de biologique existera dans la machine ?
Une seule chose reste aujourd'hui certaine dans le domaine, c'est que nul ne sait vraiment encore répondre à de telles questions...

Christophe Jacquemin (avril 2000)


Automates Intelligents © 2000

 

   Sur le site
Sur le web   





 

 

 

Qui sommes nous ? Le groupe FTPress Partenaires Abonnement Nous Contacter

© Automates Intelligents