Flux RSS
Le terme d'astrobiologie semble relever de la science-fiction puisqu'à ce jour aucun signe de vie n'a été identifié au-delà de l'atmosphère terrestre. Science-fiction ? Non, car déjà très avancée dans ce domaine de la recherche, l'Europe vient de mettre en place un Institut Européen d'Astrobiologie.

A moins d'admettre l'hypothèse aujourd'hui unanimement rejetée que la Terre soit unique en son genre de l'univers, il convient de rechercher dès que la technologie d'observation astronomique le permettra, si d'autres planètes, dans le système solaire et au-delà, pourraient héberger des formes de vie. Celles-ci, qu'elles soient microbiennes ou intelligentes, pourraient être différentes de la vie terrestre, mais elles en seraient d'autant plus intéressantes.

C'est l'objectif de l'astrobiologie. Elle étudie les origines, l'évolution et le futur de la vie sur Terre afin d'en chercher des traces sur d'autres planètes. La Lune et Mars en sont apparemment dépourvues, mais ceci tient peut-être au fait que nous n'avons pas les bonnes méthodes pour identifier ces traces. En tout cas, le champ des planètes ou astéroïdes aujourd'hui observables dans le système solaire et au-delà est de plus en plus grand au fur et à mesure que de nouvelles méthodes d'identification se sont imposées. Des milliers de planètes ont été identifiées depuis quelques années.

20 pays et 30 Instituts de recherche ont participé à la rédaction d'un "White Paper"

L'Europe, déjà très avancée dans ce domaine de la recherche, vient de mettre en place un Institut Européen d'Astrobiologie. Il coordonnera les diverses disciplines concernées. L'institut respectera les recommandations, sous forme de White Paper (Papier Blanc), qui résultent d'une session de l'European Planetary Sciences Congress (ESPC), lequel vient de se tenir du 16 au 21 septembre 2018 à Berlin.

Vingt pays et environ trente Instituts de recherche ont contribué à la rédaction de ce Papier Blanc. Celui-ci précise que l'IEA, compte tenu des compétences européennes dans ce domaine, qui sont les plus importantes du monde, pourra être un outil essentiel pour valoriser la coopération scientifique entre pays européens.

Les fondateurs de l'IEA estiment que l'institut pourra avoir un rôle important, sur la Terre même, pour aider à préserver les milieux naturels qui ont permis l'apparition de la vie et qui contribuent à son développement.
En ce domaine l'IEA aura beaucoup de travail à faire pour convaincre les industriels et les militaires qui font tout pour restreindre chaque jour davantage les conditions indispensables au maintien de la vie.

Les objectifs de l'IEA
L'Institut européen d'astrobiologie aspire à devenir un forum majeur pour le développement de l'astrobiologie européenne, garantissant ainsi que ce domaine de recherche interdisciplinaire relativement nouveau soit établi en Europe. Par conséquent, l'EAI poursuivra les objectifs suivants :
- Effectuer des recherches novatrices sur des questions scientifiques clés en astrobiologie (qui seront périodiquement examinées) nécessitant une approche interdisciplinaire coopérative,
- Diffuser efficacement les résultats de qualité de ces efforts de recherche au sein de la communauté scientifique,
- Offrir une formation interdisciplinaire aux étudiants et aux scientifiques en début de carrière en astrobiologie,
- S'engager dans l'éducation dans le domaine de l'astrobiologie à tous les niveaux,
- Assurer la liaison avec l'industrie pour favoriser les collaborations sur les développements technologiques pertinents pour la recherche en astrobiologie et bénéfiques pour l'Europe dans son ensemble,
- Coordonner les activités de sensibilisation des astrobiologistes européens vers le grand public, l'industrie et toutes les autres parties prenantes concernées,
- Agir en tant qu'organe consultatif et fournir une expertise de qualité aux organisations de recherche et aux décideurs européens sur tous les aspects de l'astrobiologie au niveau européen,
- Assurer les moyens financiers nécessaires pour mener à bien ces activités grâce à une approche coordonnée des agences de financement européennes, y compris les programmes Horizon.

Principaux domaines de recherche de l'EAI et questions scientifiques associées :
- Formation de systèmes planétaires et détection de planètes et de lunes habitables,
- Coévolution de la géosphère, de l’atmosphère et de la biosphère de la Terre primitive
- Première vie et vie dans des conditions extrêmes,
- La voie de la complexité: des molécules simples à la première vie,
- Recherche de la vie dans des environnements terrestres précoces et extrêmes et sur d'autres planètes,
- Questions historiques, philosophiques, sociétales et éthiques en astrobiologie.

Jean-Paul Baquiast
 

 
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
  • messagerie
  • impression

A Lire aussi

Physique - Univers - Mécanique quantique - Mathématiques - Intelligence artificielle
Informations légales | Données personnelles