Flux RSS
Le Koalitsiya-SV est une nouvelle très puissante pièce d'artillerie russe montée sur un véhicule blindé à chenilles qui dépassera beaucoup en performances les 6.000 précédentes déjà en service dans l'armée de terre russe.

Annoncés en 2015, plusieurs dizaines de prototypes Koalitsiya-SV ont déjà été essayés avec succès, conjointement  avec le char de combat de 4e génération T-14 Armata qui entrera en service vers 2020 et qui d'ores et déjà inquiète beaucoup les Américains et leurs alliés de l'Otan,

Le Koalitsiya-SVLe Koalitsiya-SV est une nouvelle très puissante pièce d'artillerie montée sur un véhicule blindé à chenilles qui dépassera beaucoup en performances les 6.000 précédentes déjà en service dans l'armée de terre russe. De même il surpasse le sud-coréen Thunder considéré à ce jour comme le meilleur de sa catégorie, ainsi que son analogue américain le M119 Paladin. Son canon largement automatisé peut tirer jusqu'à 20 coups par minute, ce qui lui donne une puissance de feu dépassant largement celle de ses concurrents.

La portée du canon est de 40 km environ, le Paladin n'ayant une portée que de 30 km. Grâce à un haut niveau d'automatisme, concernant notamment la manipulation des obus, le chargement, la visée, un équipage de deux à trois hommes lui suffit, contrairement à six pour le Paladin.

Quelles que soient les performances de ce canon, on pourrait se demander ce que serait son  efficacité face à une aviation ennemie ? La réponse russe est simple : jamais ces canons ne seraient utilisés sans une couverture aérienne convenable.

Ajoutons que l'armée russe prévoit de nombreuses demandes à satisfaire concernant la fourniture de ces pièces d'artillerie et l'assistance technique initiale. Elles proviendront notamment aujourd'hui de l'armée syrienne et du Hezbollah. L'Inde devrait par ailleurs en utiliser sur ses frontières avec le Pakistan et la Chine, ainsi sans doute que la Corée du Nord.

Selon l'état-major russe, aucune offensive a priori ne serait à craindre par les pays de l'Otan, la Russie ayant constamment affirmé qu'elle ne procéderait jamais en première frappe  à une attaque  terrestre à destination de l'Europe.

Si par contre les Américains décidaient via l'Otan de procéder sans provocations à une offensive terrestre en territoire russe, ils devraient dorénavant, plus que jamais, y réfléchir à deux fois.

NB  Pour le moment l'armée de terre française parait satisfaite du canon Caesar

Jean-Paul Baquiast

  • twitter
  • facebook
  • linkedin
  • messagerie
  • impression

A Lire aussi

Informations légales | Données personnelles