Flux RSS
Après avoir décollé le 7 octobre à 19h21 depuis la base militaire américaine de Vanderberg en Californie, le lanceur de Space X Falcon 9 a mis sur orbite un satellite commercial argentin. Le 1er étage du lanceur est revenu quelques minutes plus tard se poser au même endroit. C'est la première fois qu'il se pose sur la côte ouest des Etats-Unis, sur la terre ferme, et non pas sur une plateforme en haute mer.
Dans la nuit du 7 octobre 2018, le Falcon 9 de Space X a inauguré son premier site d'atterrissage sur la terre ferme après le lancement réussi et la mise en orbite du satellite commercial argentin SAOCOM-1A(1).
Une prouesse, sachant que, comme prévu, et 8 minutes après le décollage, le premier étage de la fusée est redescendu sur Terre pour se poser sans encombre sur la zone d'atterrissage 4 (LZ-4)(1) de la base ouest californienne de Vanderberg (base militaire), zone située à 400 m de distance du pas de tir d'où la fusée avait décollé.
Rappelons que le 25 juillet dernier, ce même étage avait été utilisé pour la mise en orbite de dix satellites de la constellation Iridium Next, mais avait atterri en mer, en Floride, sur un navire de SpaceX.
C'est ainsi la première fois que l'entreprise accomplit un atterrissage au sol sur la côte ouest.

1er étage du lanceur Falcon 9 de SpacXL'entreprise vient donc une fois de plus affirmer ici son concept et maîtrise de lanceur réutilisable : le premier étage de Falcon 9, partie très coûteuse qui est revenue se poser à Terre, contient neuf des dix moteurs-fusées présents au décollage.
Une démonstration de plus de la fiabilité de ce lanceur. La NASA a d'ailleurs confirmé récemment qu’un vol transportant deux astronautes vers l'ISS aurait lieu dès l’année prochaine(2).


Le spectacle a pu être observé par des milliers de Californiens, et même aussi loin qu'en centre-ville de Los Angeles, à 220 km du pas de tir de la base Air force de Vanderberg.



Photo prise en pose longue, permettant de très bien distinguer toutes les étapes du lancement, du décollage à la séparation des différentes étages, jusqu'à la première phase de freinage et la redescente à terre du corps principal de la fusée Falcon 9 (crédit photo : SpaceX)



Vidéo du lancement réalisée par SpaceX (regarder à partir de 16'45)



Vidéo réalisée par un amateur depuis le centre-ville de Los Angeles, montrant bien toutes les phases
 
A propos du satellite SAOCOM-1A
Le satellite argentin Saocom-1aExploité et développé par la CONAE (agence spatiale argentine) dans le cadre du programme national spatial argentin, ce satellite transporte un radar à synthèse d'ouverture (SAR) fonctionant dans le spectre des hyperfréquences du spectre électromagnétique, en particulier dans la bande L (0.390-1.550 GHz).
L'objectif, avec la mise en orbite de ce satellite, est de recueillir des informations sur l'humidité du sol argentin.
Christophe Jacquemin
puce note Notes
(1) Acronyme de SAtélite argentino de Observación COn Microondas.
(2) LZ - 4 est construit sur l’ancien site du Space Launch Complex 4W, à partir duquel étaient lancées les fusées TITAN.
(3) Ce vol organisé par SpaceX ne sera pas le seul événement de l’été prochain car la NASA a confirmé que le vol d’un vaisseau conçu par Boeing était également prévu pour le mois d’août 2019. Pour l’agence spatiale américaine, il s’agit de deux tests grandeur nature qui permettront de voir si ces deux organismes peuvent être, à terme, utilisés par les astronautes pour des missions régulières.
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
  • messagerie
  • impression

A Lire aussi

Informations légales | Données personnelles