Flux RSS
Dans le rapport "The National Defense Strategy" qui sera prochainement examiné par les deux Commissions de défense (Armed Services Comittee) du Sénatet de la Chambre des Représentants, deux éminentes personnalités militaires signalent l'incapacité actuelle où se trouvent, selon eux, les forces armées américaines.

Un rapport extrêmement détaillé

Rapport défense USA - National Defense StrategyCe rapport est extrêmement détaillé. Il peut être consulté dans son en entier sur le site du Département de la Défense(1). On en trouve par ailleurs des éléments importants, avec des commentaires intéressants, sur le site NBC news(2) ainsi que sur le site Southfront(3).
Les auteurs de ce rapport - Eric Edelman,  ancien vice-ministre de la défense sous George Bush, et Gary Roughead, amiral retraité, ancien chef des Opérations Navales sous George Bush et Barack Obama -, volontairement, ne mentionnent pas ici le nucléaire, tactique ou stratégique, domaine dans lequel les Etats-Unis disposent encore d'une incontestable supériorité. Ils se placent dans la perspective d'une guerre dite conventionnelle, dans tous les domaines, traditionnels comme nouveaux (espace, cyberguerre). Selon eux, les menaces proviennent de la Russie et la Chine. Le rapport ne mentionne qu'accessoirement d'autres menaces telles que le terrorisme.

Un rapport publié en réaction à 16 milliards de dollars d'économie demandés au département de la défense par Donald Trump

Tout porte à croire que ce rapport vient en réaction à l'annonce des économies demandées par Donald Trump au département de la défense, économies se montant à 16 milliards de dollars. Notons que le budget total de la défense est actuellement de 716 milliards environ, dépassant largement la somme cumulée des budgets de défense de l'ensemble des autres nations, incluant évidemment la Russie et la Chine.

Observons qu'en France, l'Etat-Major constatant le nombre insuffisant des matériels français, par exemple les hélicoptères de combat, et surtout leur mauvaise maintenance faute de moyens d'entretien, fait aussi pression pour des budgets militaires plus importants.

Une militarisation complète de l'Amérique...

En lisant le rapport, on s'aperçoit aisément que les nouveaux domaines dans lesquels les auteurs demandent que s'investissent les forces armées américaines conduiraient à des budgets militaires considérablement plus élevés. En fait, c'est une militarisation complète de l'économie et de la société américaine que demande le rapport, analogue à celle obtenue lors de la Seconde guerre mondiale.

Ceci paraît paradoxal, lorsque l'on sait que le Département de la Défense et son agence de recherche la Darpa financent l'essentiel des recherches et développements conduites aux Etats-Unis dans l'ensemble des domaines intéressant les nouvelles sciences et technologies. Ceci se fait au détriment de la recherche civile, maintenue au plus bas niveau possible et surtout qui ne peut accéder aux résultats des recherches militaires couvertes par le confidentiel-défense. Contrairement par ailleurs à ce qui est d'usage en matière de recherche scientifique civile, les scientifiques non-américains n'ont pas accès à ces recherches.

Le rapport évoque en permanence le risque d'une guerre conventionnelle avec la Russie ou la Chine, sinon les deux simultanément. Mais comment peut-on croire que ces puissances prendraient le risque de déclencher une guerre de grande ampleur contre les Etats-Unis, compte-tenu du peu de bénéfice qu'elles en tireraient en regard des coûts humains et matériels difficilement estimables, mais considérables qu'une telle guerre leur imposerait...à supposer qu'elles puissent la gagner ?

Certes, les militaires américains ont découvert récemment avec stupéfaction les avancées considérables de la Russie, suivie de près par la Chine, dans le domaine notamment des missiles hypersoniques. Mais peut-on raisonnablement supposer que de telles armes, si elles n'étaient pas dotées de têtes nucléaires, pourraient l'emporter sur les armements terrestres, maritimes et aériens, dont sont notamment amplement dotées les nombreuses bases militaires américaines situées aux frontières de la Russie et même de la Chine via des pays dépendants comme la Corée du Sud ?

Nouvelles exigences du complexe militaro-industriel américain

JSF F35En fait une lecture plus simple de ce rapport conduit à y voir de nouvelles exigences du complexe militaro-industriel américain, dit aussi l'Etat profond.
Celui-ci a pourtant gaspillé sans résultats quelque 1.000 milliards de dollars dans le Un MRAP Cougar lors d'un test de résitance aux minesprojet d'avion de combat dit JSF F-35 qui n'est pas encore véritablement opérationnel après 10 années d'abondants financements. A plus petite échelle, il faudrait mentionner les 45 milliards de dollars en contrats pour la réalisation de MRAP ou véhicules blindés protégés contre les mines utilisées au Moyen-Orient par des adversaires ne disposant pas d'autres types d'armes(4).

Il est évident qu'en imposant de nouvelles dépenses militaires à la société américaine - comme à l'ensemble des pays alliés - consenties au détriment des besoins civils, des centaines de milliards nouveaux pourraient être apportés au CMI américain. Nul ne peut dire ce qu'en feraient les bénéficiaires de ces ressources, sinon améliorer encore leur statut social et politique actuel.

Mieux vaudrait en ce cas considérer que les Etats-Unis deviendraient une véritable dictature politique et militaire visant à une domination universelle, y compris rappelons-le, dans le futur domaine capital de la colonisation de l'espace en orbite terrestre puis dans celui des planètes accessibles d'ici la fin du siècle, soit la Lune et Mars.

Rappelons que, dans un article précédent, nous avions rappelé que le Pentagone n'hésiterait à recourir au nucléaire face à un échec même mineur constaté lors d'un engagement dans le domaine conventionnel(5).
Nouveaux éléments chiffrés concernant les dépenses militaires américaines
Une étude du très officiel Institut Watson montre que, depuis les attentats du 11 septembre, les Etats-Unis ont consacré approximativement 5,9 trillions de dollars aux diverses guerres menées par le monde (1 trillion équivaut à 1 milliard de milliards). Les Etats-Unis sont riches.

En 2017 le budget militaire américain atteignait 716 billions de dollars, soit 716 milliards. Celui de la Russie était estimé à dix fois moins.

Par ailleurs, selon une étude de David Vine datant de 2015, le coût annuel des 800 bases américaines dans le monde est estimé  à 156 milliards.
Jean-Paul Baquiast
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
  • messagerie
  • impression

A Lire aussi

Chine - Etats-Unis - Industrie - Finance - Intelligence artificielle
Informations légales | Données personnelles